Navigation – Plan du site
Les enjeux du post-humain

Le sujet de la création

Xavier Lambert

Résumé

Si nous pouvons admettre que le post-humain se déploie dans le dépassement de l’humain, il convient de remarquer que l’humain dont il est question est celui qui a été défini conceptuellement à partir de la Renaissance. C’est donc bien de l’humain en tant que point de référence à l’apperception et à la définition du monde qu’il s’agit. En ce qui concerne la création artistique, le concept d’humain permet de poser celui du sujet créateur (d’où la naissance de l’autoportrait, par exemple). La post-modernité va faire émerger une pensée systémique, qui dilue l’humain dans la pensée des systèmes en même temps que le post-industriel va exacerber l’individu au détriment du sujet. Dès lors, que devient le sujet créateur ? Est-ce que le paradigme systémique, de même qu’il semble inscrire un déplacement de l’humain, inscrit par là même un déplacement du sujet créateur ? Auquel cas, quelle pourrait être la nature de ce déplacement ?

Haut de page

Texte intégral

1Le texte complet de cet article est publié dans l’ouvrage :
Post humain et les enjeux du sujet
Editeur : L’HARMATTAN (2 février 2012)
Collection Ouverture Philosophique
ISBN-10 : 2296567177
ISBN-13 : 978-2296567177

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Xavier Lambert, « Le sujet de la création », Entrelacs [En ligne], HS | 2012, mis en ligne le 01 août 2012, consulté le 19 avril 2014. URL : http://entrelacs.revues.org/294

Haut de page

Auteur

Xavier Lambert

Maître de conférences en arts plastiques, Université de Toulouse-Le Mirail

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page